Un séjour en France : chronique d’une immersion : Bérangère LEPETIT : (septembre 2015)

un sejour en franceReporter au PARISIEN, l’auteur prend en janvier 2015 un mois de congés pour s’immerger dans la BRETAGNE de l’agroalimentaire : après 2 jours chez MONIQUE RANOU (usine de salaison à QUIMPER) elle se retrouve chez le volailler DOUX à CHATEAULIN, ville de 5000 âmes, durement éprouvée par la « crise du poulet ».

Son métier : emballer et conditionner du poulet HALLAL destinés aux pays arabes pour un salaire horaire de 9,21 euros nets / LE SMIC.

Elle découvre le travail physique, les cadences imposées, la hiérarchie, le bureau des chefs vitré et surnommé «  la guillotine » l’accoutrement des salariés : blouse blanche et charlotte mais aussi les casques blancs pour les chefs ou en couleur pour les visiteurs rebaptisés : les Play mobiles !!!!

La vie s’avère rude et les sorties rares pour des femmes sans qualification, contraintes de rester au pays et dont le centre commercial semble l’unique AGORA : la place couverte du village ou s’échangent les nouvelles : PARIS, les attentats semblent très loin du quotidien de ces ouvrières usées, souvent intérimaires à vie et qui n’espèrent que la retraite.

Cette enquête dénude un univers impitoyable, balloté par la compétition des prix bas au cœur de la mondialisation avec des salariés résignés et trop mal payés pour lancer des grèves et améliorer leurs conditions de travail.

Jean

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s