Les destinées sentimentales : jacques CHARDONNE : 1947

destinee sentimentaleL’écrivain charentais CHARDONNE a été jeté aux oubliettes de l’histoire littéraire à cause de sa « germanophilie » affichée aux côtés des NAZIS pendant la 2ème guerre mondiale.

Son roman suit l’itinéraire de 2 êtres : jean BARNERY, pasteur d’une petite ville charentaise (BERBEZAC où l’on reconnaitra BARBEZIEUX) a divorcé, mais il demeure l’héritier d’une famille de porcelainiers américains : les BARNERY installés à LIMOGES depuis le milieu du 19ème siècle (la famille HAVILLAND a servi de modèle à l’écrivain).

Pauline, de son côté, a été élevée chez son oncle POMMEREL, un patron protestant, veuf dans la douceur bourgeoise d’une maison de négoce du cognac ou les chais côtoient les vignobles.

Les 2 héros se croisent furtivement sur les chemins ou dans des salons, se parlent et s’apprivoisent au fil des saisons dans un récit où l’économie façonne le destin des familles bourgeoises : les difficultés des porcelainiers de LIMOGES à s’imposer sur le marché des USA face à la concurrence allemande ou encore les aléas des anciennes maisons de cognac qui persistent à vendre des fûts face aux alcools plus médiocres exportés en bouteilles !

Ce sont pourtant les sentiments qui dominent les deux héros formatés par leur milieu d’origine et qui souffrent de leur difficulté à aimer : JEAN et PAULINE vivent leur liaison en SUISSE , loin de leurs familles respectives : un enfant MAX naît de cette union, mais les difficultés économiques les rattrapent : JEAN doit rentrer à LIMOGES pour sauver la fabrique de porcelaine BARNERY avant de se retrouver mobilisé au début de la guerre de 1914 : PAULINE reste seule avec son enfant et les années d’après-guerre n’arrangent rien : JEAN voyage, lance la construction d’une nouvelle usine alors que surgit la dépression des années 30 : il faut arrêter les fours , licencier les ouvriers et se remettre lentement d’une mauvaise chute : si le récit s’ achève avec cette convalescence de 1935, il servira de trame au film d’OLIVIER ASSAYAS achevé en 2004 avec EMMANUELLE BEART et CHARLES BERLING dans les rôles respectifs de Pauline et Jean.

Jean

Publicités

Une réflexion sur “Les destinées sentimentales : jacques CHARDONNE : 1947

  1. Pingback: Un si cher ami : François Mitterrand et Patrice Pelat : les pièges de la fidélité JM Pontault et D Torres (2016 | ......................................... DES LIVRES ET DES ARTS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s