LES NEO -PAYSANS de Gaspard d’Allers et Lucile Leclair : février 2016

neo paysansLes 2 auteurs, jeunes diplômés de SCIENCES PO ont sillonné la France durant 1 an pour rencontrer des citadins de retour à la terre après divers parcours.
La ferme insulaire de QUEMENES au large du Finistère occupe DAVID et SOIZIC et leurs 2 enfants sur un ilot de 26 hectares concédés en 2008 par le conservatoire du littoral : ils vivent en autonomie en cultivant des pommes de terre
http://www.iledequemenes.fr/fr/
Certains élèvent des chèvres en ARDECHE mais se heurtent au retrait des aides de la PAC car ils ont refusé d’installer des capteurs électroniques sur leur troupeau en rejetant un modèle jugé trop « productiviste » ; en arboriculture comme en viticulture, la main d’œuvre s’avère pourtant utile ce qui implique de gérer une entreprise avec des salariés, des circuits de distribution et des bilans de gestion même si l’activité se déroule au grand air !!!!l
Le problème majeur demeure celui du foncier : 40% de hausse en 10 ans :l’ association TERRES DE LIENS http://www.terredeliens.org/ constituée en 2003 a permis l’ acquisition d’ une centaine de fermes mais les multinationales dominent encore le secteur comme NESTLE :en achetant environ 3000 hectares de terres agricoles autour des sources de VITTEL , CONTREX et HEPAR pour protéger la qualité des eaux elle a fait flamber les prix tout en louant gratuitement des parcelles aux paysans BIO qui veulent s’ installer en respectant un cahier des charges « zéro pesticide »
Si des firmes comme MONSANTO ou LIMAGRAIN contrôlent 75% du marché des semences les « néo paysans »s’ inscrivent dans une autre démarche : conserver les semences, se nourrir , réparer le matériel , cuire du pain , construire une maison ;
Ces anciens citadins représentent 30% des installations et 60%souhaitent pratiquer une agriculture biologique ; hélas, comme 80% des subventions de la politique agricole commune se concentrent sur 22% des productions, les « néo paysans » souvent privés de terre doivent se transformer en chasseurs de primes ou bien rejoindre le réseau IMPACT/ INITIATIVE POUR L’ AGRICULTURE CITOYENNE ET TERRITORIALE
http://www.agricultures-alternatives.org/rubrique12.html
Jean

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s