Vincent BOLLORE : enquête sur un capitaliste au-dessus de tout soupçon Nathalie RAULIN et Renaud LECADRE (2000)

bolloreLeader mondial du papier à cigarettes, l ‘ entreprise familiale Bolloré fondée en 1822 sur les bords de l ‘ ODET près de QUIMPER se diversifie dans le papier « BIBLE » après la 2ème guerre mondiale : industriels bretons , Les Bolloré vivent surtout à PARIS ou le jeune Vincent voit le jour en 1952. Amis intimes des POMPIDOU et du «  tout paris des affaires »la famille reçoit dans son manoir de BEG MEIL et pendant l ‘ été sur son YACHT  à SAINT TROPEZ ou le jeune Vincent va côtoyer la famille DASSAULT.

https://deslivresetdesarts.wordpress.com/2016/03/18/marcel-dassault-ou-les-ailes-du-pouvoir-guy-valdepied1997/

Mal gérées, les papeteries familiales sont reprises par Vincent et son frère Michel en 1975, grâce à l ‘ argent du banquier ROTHSCHILD qui renfloue le «  canard boiteux » !!!!

l’arrivée de la gauche au pouvoir en 1981 avec  les aides publiques à l ‘ industrie ,mais aussi les dévaluations du franc qui  dopent les ventes des films plastiques pour condensateurs, sauvent l ‘ entreprise de la faillite : en Novembre 1985 , les 2 frères vendent en bourse 15% du capital de la société rebaptisée « Bolloré technologie » et touchent le jackpot, aussitôt réinvesti : le groupe Bolloré passe ainsi de 700 à plus de 12 OOO salariés après le rachat de la SCAC (société commerciale d’ affrètement et de combustibles )implantée en AFRIQUE depuis 1855 .

Une rude bataille va alors opposer la SCAC à l ‘ armateur DELMAS VIELJEUX qui lui impose le prix du transport vers l ‘ AFRIQUE !!!

Pour sauvegarder son empire Vincent Bolloré l ‘abrite depuis  1988 dans une cascade de « HOLDINGS »qui lui donne les pleins pouvoirs financiers tout en arrimant pendant des années , comme actionnaires minoritaires ,des banques et des affairistes qui n’ apprécient pas toujours la maigreur des dividendes souvent réinvestis dans la société .

Cette dernière va devoir « digérer » une nouvelle proie entre 1988 et 1998 : le groupe RIVAUD, entrelacement de 127 « HOLDINGS » aux noms exotiques telles les mines de KALI SAINTE THÉRÈSE ou encore les PLANTATIONS DES TERRES ROUGES avec en leur centre une banque d’affaires bientôt soupçonnée de fraude fiscale : LA BANQUE RIVAUD. Une fois « dépecée »et restructurée, cette proie tentaculaire apporte environ 12 milliards de francs  d’actifs à Bolloré !!!

La richesse du groupe repose surtout sur ses actifs africains : usines, entrepôts, plantations, ports et chemins de fer quadrillent le continent comme le prouve le film promotionnel :

http://www.bollore.com/fr-fr/le-groupe/film-institutionnel

Si le personnage revendique ses racines bretonnes face à la presse ses ambitions semblent mondiales désormais après son intrusion dans les médias HAVAS et VIVENDI mais aussi dans les véhicules électriques qui le posent comme un industriel innovant du stockage d’électricité (Blue Solutions, Auto lib’)

Le PATRON a promis de passer les rênes de l ‘ empire à ses enfants en 2022 : il aura alors 70 ans !!!!

photo extraite du journal le FIGARO

photo du quotidien le  FIGARO

jean

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s