FLASH BOYS (au cœur du trading haute fréquence) Michael LEWIS (2014)

 

 

flash-boys

Le journaliste américain, déjà auteur du « casse du siècle »,nous offre une plongée, hallucinante ,dans l ‘ univers des robots et algorithmes financiers :

Depuis 2007, les transactions boursières américaines circulent dans des « boites noires »entre CHICAGO et le NEW JERSEY, avec comme seule contrainte la vitesse du signal électronique à travers une fibre optique pour profiter des écarts de prix entre les marchés boursiers :

shema-du-trading-haute-frequence-du-blog-fair-trade

 

A partir de 2010, les sociétés de THF (trading haute fréquence) vont payer pour acheminer les gros volumes d’ ordre de leurs clients ainsi détournés des marchés réglementés comme le new York stock exchange ou Euronext ,très gourmands en taxes !!!

Les nouvelles plateformes électroniques de cotation (boite noire du schéma) rendent illusoires les cotations des plus lents : on peut désormais lancer des ordres d’achat ou de vente puis les annuler en quelques microsecondes pour «  tester le marché »et gagner avant les concurrents : si la liquidité du marché s’ améliore , la valeur ajoutée pour les clients finaux et surtout les petits actionnaires semble plus discutable !!!

JEAN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s