« Jean doux et le mystère de la disquette molle » de Philippe Valette (2017)

23 décembre 1994 : dans la société Privatek, entreprise spécialisée en broyeuses de documents papier, Jean Doux arrive en retard à la réunion pour une négociation d’intégration dans le groupe Shraper. La découverte d’une mallette dans le plafond d’un bureau désaffecté entraîne le lecteur dans le monde bureaucratique de cette  époque, avec des salles d’archives colossales, des ordinateurs volumineux, des programmes basiques où  Jean Doux enquête avec deux collègues, sur le mystérieux propriétaire de la disquette molle, trouvée dans le porte-documents.

L’auteur a surtout choisi des planches de 4 vignettes de taille identique symbolisant la rigueur du système informatique et aussi l’enfermement bureaucratique. De même, le dessin du personnage principal rappelle les petits bonshommes des jeux vidéo des années 90 avec leur démarche automatique.

Une bande dessinée originale et pleine d’humour !

Fab

Publicités

Une réflexion sur “« Jean doux et le mystère de la disquette molle » de Philippe Valette (2017)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s