Au théâtre : « Inconnu à cette adresse » d’après Kressmann Taylor

Ce bref roman épistolaire adapté au théâtre par Delphine de Malherbe s’avère une œuvre magnifique, percutante : Jean Benguigui interprète un juif américain, Max, marchand d’art, avec toute sa bonhomie, sa sollicitude envers son ami et collaborateur allemand Martin (alias Stéphane Guillon). Assis dans son fauteuil, entouré de quelques œuvres d’art, il écrit ou lit son texte ,destiné à Martin. Ses intonations passent de la neutralité à l’ironie devant cette situation totalement incroyable : son ami peut-il changer, être totalement différent à cause de la situation politique du pays ? Stéphane Guillon incarne l’allemand profitant de son statut de riche marchand d’art de retour au pays.

Petit à petit, il montre sa docilité, puis sa fascination et enfin sa peur de ne pas correspondre au profil allemand imposé par les nazis. Ses sentiments se perçoivent dans ses gestes, mais surtout dans la modulation de sa voix.

Ainsi, le théâtre sublime ce texte et dégage, en plus de la situation politique de l’Allemagne nazie, toute la variété des sentiments humains, de l’amitié à l’horreur en passant par la crédulité, la peur et la vengeance.

A lire et à voir !

Fab

Pièce interprétée lors du festival d’Anjou le 12 juin 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s