LE MALENTENDU Irène NEMIROVSKY (1926) réédition de 2010

Achevé en 1926 par une jeune immigrée, juive, fille d’un banquier fuyant la Russie BOLCHEVIQUE, cet hymne à l’amour nous laisse un gout de légèreté et d’amertume : la nostalgie de l’entre-deux guerres nous replonge dans le PARIS littéraire d’Hemingway traduit dans : «  PARIS EST UNE FÊTE » https://deslivresetdesarts.wordpress.com/2017/09/01/paris-est-une-fete-ernest-hemingway-1964/   Yves, le jeune amant de la riche…

Évaluez ceci :