LE MALENTENDU Irène NEMIROVSKY (1926) réédition de 2010

Achevé en 1926 par une jeune immigrée, juive, fille d’un banquier fuyant la Russie BOLCHEVIQUE, cet hymne à l’amour nous laisse un gout de légèreté et d’amertume : la nostalgie de l’entre-deux guerres nous replonge dans le PARIS littéraire d’Hemingway traduit dans : «  PARIS EST UNE FÊTE »

https://deslivresetdesarts.wordpress.com/2017/09/01/paris-est-une-fete-ernest-hemingway-1964/

 

Yves, le jeune amant de la riche DENISE, a connu les horreurs de la grande guerre et souffre d’une cruelle pauvreté : il survit comme employé avec 2500 FRANCS mensuels pour s’offrir quelques semaines estivales sur la côte basque  ou il rencontre sa maitresse ;

Cette femme mariée « tue le temps » dans son hôtel particulier parisien , entouré de sa domesticité qui veille sur sa fille FRANCETTE : la fierté  du jeune homme qui a connu la jeunesse aisée d’ un fils de famille ,désormais ruiné par d’ hasardeuses spéculations ,se cabre quand DENISE l’ entraine dans les restaurants et endroits chics de la capitale : le «  malentendu »se creuse au fil des pages entre la bourgeoise chic qui flirte avec son cousin et le célibataire pauvre : Nous visitons avec les deux amants le PARIS FESTIF des années 20 avec son cabaret du LAPIN AGILE ,sa place du tertre et ses balades au bois de Boulogne mais ,  cela ressemble à une descente aux enfers pour l’ amoureux jaloux et malheureux :

Lassé par son amante , YVES s’ enfuit en FINLANDE , aidé par un ami , donnant le CLAP DE FIN à ce court mélodrame aux couleurs sépia !!!

JEAN

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s