LES VARAIS (jacques CHARDONNE 1929)

     Jacques BOUTELEAU (CHARDONNE en littérature) natif de Barbezieux en 1884, publie en 1921, un premier roman «  l’EPITHALANE », bien accueilli par la critique mais non éligible au prix GONCOURT car l’auteur, éditeur ,dirige aussi les éditions STOCK !!! LES VARAIS (son 3ème roman) sort chez GRASSET en 1929, mais il faut attendre…

Évaluez ceci :

TaÏpan (James CLAVELL 1966)

Cette fresque historique et romanesque, adaptée, pour  le cinéma en 1986, débute par la conquête de HONG KONG, en 1841, par la ROYAL NAVY qui y trouve une rade protégée des tempêtes, sur la route de l’empire des INDES ; L’ouvrage se nourrit de la rivalité de 2 armateurs : Dirk   STRUAN « TAÏPAN  de la noble…

Évaluez ceci :

« Ailefroide altitude 3954 » de Bocquet et Rochette (2018)

Cette bande dessinée trace l’itinéraire de Jean-Marc Rochette : fasciné par le peintre Soutine et plus particulièrement le tableau le bœuf écorché, il crayonne, dessine pour fuir des études peu attrayantes. Mais une autre échappatoire plus physique s’offre à lui, l’alpinisme, qu’il découvre grâce à son ami Sempé. S’il mène ces deux passions simultanément, la…

Évaluez ceci :

Visite théâtralisée au château de Baugé en Anjou

Deux comédiens font découvrir le château du roi René bâti à Baugé sur les fondations du château fort de Foulques Nerra. Cette déambulation théâtrale avec les deux personnages de Clotilde de Cinq Sens et d’Émile son régisseur permet au visiteur de saisir l’univers du monde du roi René d’Anjou, les femmes qui l’ont entouré, ses…

Évaluez ceci :

Chemins au vent Pierre SANSOT (2000) °

L’auteur, disparu en 2005,  poursuit dans cet essai une quête de la sagesse commencée dans son ouvrage « du bon usage de la lenteur ». Il appelle « chemin » tout parcours, tout exercice toute activité que la non-violence qualifie !!! A la différence de la route, ou de l’autoroute, le chemin se situe encore dans les reconnaissances mutuelles d’un…

Évaluez ceci :

Climats (André MAUROIS 1928)

Dans ce roman de l’entre  deux   guerres, au charme désuet, le narrateur , Philippe Marcenat écrit une longue confession à sa 2ème épouse , Isabelle de Cheverny ; Il retrace une enfance bourgeoise, en limousin, dans une famille de papetiers ; Son père, conseiller général puis sénateur l’entraine à PARIS pour faire son droit : il découvre l’amour…

Évaluez ceci :