AU LARGE DE L’ ÉDEN Roger Vercel (1932)

L ‘ auteur, professeur de lettres à DINAN, décroche, pour cet ouvrage,  le Prix du Comité Femina  France-Amérique en 1932.avant de recevoir en 1934 le prix GONCOURT pour CAPITAINE CONAN (adapté au cinéma par Bertrand Tavernier °) Passionné par la « grande pèche » ses romans suintent du réalisme maritime puisé dans les conversations avec les capitaines…

Évaluez ceci :

« Ennemonde et autres caractères » de Jean Giono

Jean Giono s’apprécie surtout pour ses romans tels Le hussard sur le toit  ou Colline. On oublie cependant le formidable conteur d’histoires.  Dès les premières pages, grâce à des descriptions imagées, il entraine son lecteur dans le Haut Pays ainsi nommé dans son ouvrage Ennemonde et autres caractères. Ce récit transcrit à la fois la…

Évaluez ceci :

LA MAISON DU PEUPLE : LOUIS GUILLOUX (1927)

  Ce 1er roman, autobiographique, raconte la vie quotidienne du père de l ‘ écrivain : cordonnier, pauvre mais fier de son métier, il «  besogne » dans une masure d’un faubourg de SAINT BRIEUX avant la guerre de 14 La bourgeoisie et l ‘ église considèrent les «  ROUGES »comme  des rebelles, hostiles à l ‘ ordre…

Évaluez ceci :

Le peuple de la mer (prix Goncourt 1913) Marc ELDER

En 1913, ce recueil de trois nouvelles, signées Marc ELDER (nom de plume du nantais Marcel tendron) rafle le prix Goncourt face au GRAND MEAULNES d’Alain Fournier; Les trois récits résonnent du roulement des vagues, nous courbent sous le vent et les mats des voiliers de travail, car l’auteur a navigué avec les pêcheurs de…

Évaluez ceci :

L’anonyme ou ni père ni mère (Honoré de Balzac 1823)

Découvrir un roman de jeunesse d’un génie littéraire permet de comprendre l’itinéraire intellectuel d’un étudiant mis en pension : il souffre de l’absence de paternité déclaré et d’une mère lointaine qui ne lui accorde ni tendresse ni attention !!! Le héros de ce roman inspiré, par les écrits de Walter Scott, se lance à la poursuite d’une…

Évaluez ceci :

PARIS EST UNE FÊTE Ernest Hemingway 1964

Achevé à CUBA en 1960, ce « carnet »  autobiographique de l ‘ écrivain américain, brosse quelques scènes de sa vie parisienne entre 1921 et 1926. Marié à sa première femme : Elisabeth Hadley Richardson (voir photo du couple) il écrit et voyage en EUROPE, comme   reporter  pigiste  pour  un journal de TORONTO ; Survivant de la1ère guerre, ou…

Évaluez ceci :

« Comment on meurt » de Zola

Le maître du naturalisme du  XIXème  siècle présente, à travers cette nouvelle en cinq chapitres, la fin de vie de cinq personnages caractérisant un rang social : du noble comte de Verteuil en passant par la bourgeoise Madame Guérard, la papetière Adèle, le fils d’ouvrier Morisseau pour finir par le paysan Lacour. En une cinquantaine de…

Évaluez ceci :